Monuments Historiques

Cadran Solaire
Situé dans centre ville, est construite pendant la période coloniale française a eu lieu à l'initiative du Dr Rehm qui était maire de l'époque, a été complétée par la Légion étrangère française (Les légionnaires de détachement Saida) dans le mois d'Avril en 1935, et s’assoit sur neuf (9) mètres carrés, et est l'un des plus anciens cadrans solaires au niveau du continent africain.
Le cadran solaire indique le temps gràce à la position du soleil, la synchronisation de l'outil diurne, constitué de plusieurs points et des lignes peintes sur la rectangulaire de marbre en forme de plaque, qui entoure un bloc du même matériau horizontalement, forme un angle droit avec la surface du temps, et détermine le temps de la longueur de l'ombre provoquée par la présence de la lumière solaire sur eux, où il a laissé une ombre mouvante lignes sur des points, date d'échéance de ce genre d'heures à 3500 ans avant JC, la première invention de l'homme pour connaître l'heure, a été utilisé par les musulmans dans les mosquées pour déterminer le temps de la prière.
Mosquée El Atik : est incontestablement la plus ancienne. C’est ainsi qu’en 1885, eu lieu sa réalisation près de l’oued Oukrif (village Bouda) grâce à une souscription faite par les caïds auprès des familles musulmanes.
Dotée d’une superficie de 1714 m2, 

cette oeuvre architecturale toujours opérationnelle au style mauresque a nécessité des matériaux du terroir et
de la pierre taillée, elle se compose d’une grande salle de prières, et d’autres pour l’enseignement du Coran et de la «Charia». Le dernier imam de l’ère coloniale fut Ghazi Abdu Kadir.
A la proximité de cette séculaire mosquée, un bain maure connu sous le nom de Hamam Kaddour a vu le jour en 1896, une proximité intelligente où Islam et hygiène font bon ménage.
La Redoute
Fort a été construit (LA REDOUTE) en l'année 1839 dans la ville de saida, à seulement deux kilomètres de la vieux saida ou etait le camp militaire de l'Amir Abdelkader.
Mais maintenant, après la disparition de la partie occidentale de ce site, il ne reste que la partie orientale qui persiste à travers la clôture et deux portes principales (porte de Mascara et porte de Tiaret), ainsi que d'autres bâtiments, dont un hôpital et une caserne militaire, une église et la galerie (connue par le corridor de Josephine).
Les sections ont été construites par des ingénieurs français Dans la période de 1850 à 1857 selon le style architectural unique, grâce à des matières premières locales comme des pierres rectangulaires polies (dont l'un est estimé à environ un de mètres carré).
Le porte de Tiaret est située dans la forteresse orientale du camp, tandis que le porte de Mascara se trouve dans le côté ouest de celui-ci.
Siege de la Mairie
C'est un chef-d'œuvre de l'architecture datant de la présence coloniale française.
Et assis sur 2190 m2, construit en 1885 et a été exploitée à l'époque coloniale comme le siège de la municipalité mixte (commune mixte) de saida, et il reste toujours le siège du Conseil populaire municipal de saida apris l’indépendante.

 

Le Président

Espace Pub

Contactez l'Office

Situation géographique du wilaya de Saïda