ACTIVITÉS SPORTIVES

* ACTIVITÉS D'ODEJ
L’odej de Saïda organise des manifestations culturelles et scientifiques et de loisirs, ainsi que les activités de plein -air et de tourisme éducatif des jeunes, telles que :
- la semaine de l’information sur les activités féminines du 7 au 09 mars.
- les jours d’information et loisirs des jeunes du 19 au 22 mars.
- La rencontre nationale de la ligne arabe pour la jeunesse.
- Les soirées de ramadan.
L’odej organise ces activités au niveau de son siège ou à la maison des frères Abdeli, ainsi que les autres établissements sur tutelle.
L’odej organise aussi des activités culturelles au niveau du théâtre régional de Saida.

* MOULOUDIA CLUB DE SAIDA
Lorsqu'on parle du sport à Saïda c'est le mouloudia avec ses deux sections : foot Ball et handball, connues au niveau national, le MCS foot Ball avec les Couleurs Vert et Rouge, un club créé en 1947 après la dissolution du FCMS (football club musulman saidéen) qui a vu le jour en 1926. Le conférencier a clairement expliqué que le P.P.A., le scoutisme et le sport étaient en parfaite symbiose. Le mouvement scout musulman a particulièrement joué un rôle important de mobilisation, d’encadrement et d’éducation. Devant l’obstination de l’administration française et son refus de voir un musulman à la tête du club de football, c’est en usant d’un prêt nom en la personne de M. Martenot Rêne, que fut finalement agréé le MC Saida, le 27 juin 1947 ; le Mouloudia club de Saïda venait de naître.
Mais, le club était confronté aux problèmes financiers et il fallait collecter les fonds nécessaires, acheter l’équipement et trouver un siège autonome. Tous les dirigeants, animés d’une profonde conviction politique et d’un patriotisme remarquable, ont sacrifié leur temps et leur argent pour la réussite d’une telle entreprise. En 1956, le FLN avait ordonné à tous les clubs sportifs de cesser toute activité, l’heure était à la révolution et à la lutte armée. Beaucoup rejoignirent le maquis dont un grand nombre est tombé au champ d’honneur. Ce sont pour les dirigeants les martyrs Bessif Ahmed/Daoui Moussa/Kerfouf Boudjellall et Talbi Abdeslam. Pour les joueurs, nous citerons les chouhada Mellah Djillali/Aimeur Mohamed/Babia Cheikh/Benaicha Abdelkader /Boukada HAbib/Braci Kada/Braci Laaredj/Gourara Miloud/Hachemi Achour/Medjadi Mohamed/Othmani Abdelali/Youb Abdelkader. Le parcours du Mouloudia fut globalement positif, le MCS a permis à toute une population de se solidariser, de communier et de connaître des moments d’intense bonheur. La célébration du 60ème anniversaire qui, malheureusement n’a touché que la période de 1947 à 1965, date où la ville de Saida venait de remporter la coupe d’Algérie, a laissé un goût d’inachevé, car C'est la première Coupe d'Algérie remportée par le MC Saïda et c'est la deuxième fois que Mostaganem atteint la finale de cette compétition.
Le Mouloudia est promu en première division lors de la saison 2006-2007
grâce notamment à de nombreux joueurs talentueux après 20 années passées dans les divisions inférieures.et grâce à ses meilleurs éléments comme Tiguidi, Hammidi Chikh, Soguer Mohamed,et l’entraîneur Mr Hamouche Said, le club réalise la plus belle saison de son histoire en 2007-2008 ; et à cette saison 

la ville connait des centaines de visiteurs venant d’autre wilayas pour regardez le meilleur jeu de foot ball en premier division, avec une grande joie de supporters saidiens .


SECTION DE HANDBALL DE LA MCS
:

C’est un destin très particulier que celui du hand-ball à Saïda. Il y avait en 1958, certes une équipe de football, mais aussi une équipe de basket-ball composée essentiellement de joueurs européens dont un seul algérien, Brahim Ghachem, qui évoluait à «la patriote saidéenne» qui était dotée de projecteurs, ce qui représentait un luxe à l’époque.

M. Méréa Antoine, qui était joueur de basket-ball, fut affecté en tant qu’enseignant de sport au CEM Albert Camus, actuellement dénommé 

CEM Mouloud Feraoun. Profitant de l’opportunité des joueurs de basket-ball, qu’il a réussi à intégrer dans le groupe de quelques scolarisés, Méréa venait de créer la première équipe de hand-ball de Saida, composée de Tab Lahcen, Zaoui Abdelkrim, Mazouni Abdelkader, Zitouni H’mida, Rahai El Hadj et Tahi kerroum, qui furent les premiers Algériens Saidéens à pratiquer cette discipline. Le club a connu plusieurs périodes, notamment celle de 1958 à 1962, avec le club local dénommé «la patriote saidéenne». La seconde période se situe au lendemain de l’indépendance où le club va évoluer sous les couleurs du mouloudia Club Saida, avec le même 

formateur M. Merea Antoine et M Pierre Carafand, en tant que président du club, mission qu’il accomplira avec sérieux, abnégation
et amour jusqu’à sa mort. Dès 1963,
le club, pétri de joueurs de qualité, fut couronné vice-champion de l’Oranie et sacré champion d’Algérie en 1965,
à Constantine. Depuis, le MCSaïda commençait à s’imposer et à occuper une place appréciable au niveau national. En 1977, le club allait être pris en charge par la commune de Saida et fut dénommé le MB Saïda, il évoluera en régional jusqu’en 1983, date de son accession en nationale 1 et son intégration au sein l’entreprise ENEPAC (ex-SONIC). Il serait ingrat d’oublier tout le travail accompli et la grande contribution du regretté Pierre Carafand, auquel nous lui rendons un vibrant hommage. En 1984, une seconde équipe, sous la houlette de l’APC, dénommée MB Saida, venait de naître et commençait son petit bonhomme de chemin, avec de petites catégories. Quelques années après, elle a formé les grandes catégories et en 1991 elle s’est retrouvée en excellence où il lui fallait faire face à des problèmes financiers, surtout que l’APC fonctionnait avec 11 sections sportives et avait dû la rétrograder en première division. Mais ce qui a permis indubitablement le véritable déclic du hand-ball à Saida, c’est la ligue de wilaya de hand-ball, avec la création du HBCS, véritable club formateur qui fournit de jeunes joueurs pour le MBS, le MCSaida, le wifak et Ain El Hadjar. Pour ce qui concerne le club féminin, l’équipe hAWA a été créée en 2001, actuellement club d’élite évoluant en excellence, avec d’autres formations féminines. Le hand-ball, qui se portait bien avec trois clubs en excellence, a de très sérieux problèmes car des luttes intestines et des conflits d’intérêt perturbent le travail titanesque fourni par des bénévoles. Nous y reviendrons.

Sid Ahmed el Watan 17/03/2007


La première équipe de hand-ball de Saida, composée de Tab Lahcen, Zaoui Abdelkrim, Mazouni Abdelkader, Zitouni H'mida, Rahai El Hadj et Tahi kerroum|le MCSaïda|permis indubitablement le véritable déclic du hand-ball à Saida la ligue de wilaya de hand-ball, avec la création du HBCS, véritable club formateur de jeunes joueurs pour le MBS, le MCSaida, le wifak et Ain El Hadjar|Le hand-ball
voici l'équipe championne d'Algérie 1965: Bettahar, Boussif, Zitouni, Bendjelloul, Soufi, Rekrak, Valentin, Merea, Hausberg, Tahi, Tab, Boukhobza, Crach.
Et l'équipe championne d'Algérie en 1967: Tab, Rahai, Ambert, Soufi, Zitouni, kiour, Meddah, khaldoun, Crach, Boukhobza.
Saïd Amara
Entraîneur et ancien joueur du club de l’FLN de football né le 11 mars 1933 à Saïda.
Il était joueur dans les années 1950 et 60. Il commença sa carrière au MC Saïda, avant de s'envoler pour
l'USM Bel-Abbés. Il s'est fait connaître au RC Strasbourg de durant la saison 1956-1957, et sera transféré à l'AS Béziers la saison suivante, et y restera jusqu'en 1960, l'année dans laquelle il sera propulsé sous les feux des projecteurs, en rejoignant l'Équipe du Front de libération nationale algérien de football qui était pourtant interdite par la plus instance du football et par la Fédération française de football, il jouera deux saisons avec ce « onze de l'indépendance ». Cette équipe luttait entre autres pour l'indépendance de l'Algérie de la colonisation française, ce qu'elle réussit en 1962. Dès cette année, Saïd retourne en France et plus précisément chez le Girondins de Bordeaux avec lesquelles il arrivera en finale de Coupe de France en 1964. La saison suivante il retour en Algérie, sous les couleurs du MC Saïda, et il gagnera dès sa première saison Coupe d'Algérie 1965.
Et il mettra un terme à sa carrière de footballeur en 1971 après avoir été entraineur-joueur de la JSMTiaret.
Cette année-là, il ira entrainer l'équipe d'Algérie de football , et il reviendra entraîner l'équipe nationale durant les années 1972, 1973et 1974 à deux reprises.
Aujourd’hui il occupe le poste de président de la ligue régionale de Saida, et il reste un des stars de la wilaya de Saïda grâce à sa carrière et à sa personnalité respectée au niveau national.

Le Président

Espace Pub

Contactez l'Office

Situation géographique du wilaya de Saïda