SITES ARCHEOLOGIQUES

LA ZONE HUMIDE DE CHOTT CHERGUI
Le Chott Chergui est une vaste étendue plate de 27000 km², salée en surface et constamment humide, constituant la zone des points bas généralement à moins de 1000 m, d’un immensebassin hydrographique fermé de l’ordre de 49000 Km² environ portant le même nom.
Il est limité, au Nord par les Monts de Saida et de Frenda, au Sud par les Monts des Ksour, à l’Est parle Djebel Amour et à l’Ouest par le Chott El Gharbi.
C’est une grande dépression alimentée par une myriade de cours d’eau drainant un ensemble de vallées situées de part et d’autre du Chott. Une partie de ce Chott, près de 9500 hectares (ha), se caractérisepar la présence de la Sebkha sous forme d’eau salée.
Superficie de 855 Km², classé Ramsar en 2001 pour son intérêt avifaune.
On y trouve des cigognes blanches, flamands roses et autres oiseaux migrateurs.
Elevage de Tilapia, Plantes aquatiques type tamarix :
Différentes entités de la zone humide : Dzira de 500 ha ; Ezzaouia (30 ha) ; Knikra (100 ha) ; Bendjedian (10 ha) ;El Hamra 1 (10 ha) ; El Hamra 2 (15 ha) ; Ezzaouia el Kablia(4 ha).
Il s'agit d'un refuge très important pour les oiseaux migrateurs et nicheurs à cause de sa situation en zone semi-désertique et steppique. Cette zone humide, classée deuxième en Afrique du Nord après celle de Chott Djerid de Tunisie, fait partie des
26 zones humides d’importance internationale inscrites
27 sur la liste Ramsar des zones humides.

Le Président

Espace Pub

Contactez l'Office

Situation géographique du wilaya de Saïda